22 septembre 2006

NON à la fermeture du poste de police de proximité des Près Saint Jean

A Alès, la Police Nationale envisage la fermeture, d’ici peu, du poste de police des Près Saint Jean.
C’est une nouvelle illustration de la politique du ministre-président-candidat de l’UMP qui vise à supprimer la police de proximité.
Ses gesticulations médiatiques ne sauraient masquer son triste bilan : depuis 4 ans, les violences contre les personnes se sont intensifiées et ont augmenté de près de 27 %.
Au lieu de faire reculer la violence, la politique de ce gouvernement aggrave les inégalités face à l’insécurité : les habitants des quartiers populaires et les jeunes sont deux fois plus victimes d’agressions que le reste de la population.

A Alès la fermeture du poste de police des Prés Saint Jean signera la disparition du seul poste de police de proximité et l’abandon de toute politique de prévention de la délinquance dans ce quartier. Pourtant depuis plusieurs années, ce poste de police et les agents qui l’animent avaient su créer des liens avec la population, pour assurer un véritable travail de fond et rapprocher la police et les habitants.
A travers ce poste de police c’est aussi un service public de plus qui va disparaître de ce quartier, renforçant sa mise à l’écart du reste de la ville.

Les socialistes alésiens demandent aux autorités en charge de la politique de sécurité publique de revenir sur cette décision de fermeture du poste de police des Près Saint Jean, afin d’assurer une action de prévention, tout autant nécessaire que la sanction, pour lutter efficacement contre la délinquance et l’insécurité.

Au contraire de la politique Chirac-Sarkozy les socialistes proposent de mettre la priorité sur les services publics qui jouent un rôle essentiel pour favoriser l’égalité entre les citoyens et l’accès de tous aux biens publics fondamentaux. Au-delà de la police de proximité, l’ensemble des services publics (école, poste, énergie, transports…) doivent reconquérir les zones laissées à l’abandon, qu’elles soient urbaines ou rurales.

Benjamin MATHÉAUD, secrétaire de la section Robert  Gourdon,
Gérard BARONI, secrétaire de la section Louise Michel, conseiller municipal,
Chantal VINOT, conseillère municipale et régionale,
Fabien GABILLON, conseiller municipal.

Posté par psales à 16:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur NON à la fermeture du poste de police de proximité des Près Saint Jean

    mise en ligne d' un blog

    Mesdames, Messieurs

    Je vous informe cordialement de la mise en ligne de

    http://mariani.over-blog.com

    et vous adresse l' expression de mes salutations distinguées

    Bertrand Colin

    Posté par Colin, 04 octobre 2006 à 14:52 | | Répondre
Nouveau commentaire